Suite aux annonces du gouvernement sur la reprise progressive des déplacements, Ecov, entreprise française qui développe des services de covoiturage local pour les territoires ruraux et périurbains, dévoile deux mesures fortes. 

  • Ecov propose aux autorités organisatrices de la mobilité d’étudier gratuitement l’opportunité de renforcer leurs lignes de transport en commun saturées avec des lignes de covoiturage.
  • Ecov s’appuiera à partir du 18 mai sur son réseau d’arrêts de covoiturage pour distribuer des kits de prévention à ses usagers.

Thomas Matagne, président d’Ecov, explique :
“Dans cette période exceptionnelle, nous proposons aux collectivités et aux usagers de travailler ensemble à des solutions de mobilité sécurisées et solidaires. Cette approche de service public citoyen est utile sur le court terme et permet de préparer la transition écologique et solidaire vers le monde d’après”.

Renforcer les lignes de transports en commun saturées avec des lignes de covoiturage

Renforcer les transports en commun classiques par des lignes de covoiturage

Les Autorités Organisatrices des Transports et de la Mobilité, et leurs transporteurs, s’apprêtent à mettre en place des règles de distanciation sociale (par exemple, laisser des sièges libres entre chaque passager) qui pourraient provoquer la saturation de certains réseaux très fréquentés. Les autorités seront alors dans l’obligation d’augmenter le nombre de véhicules roulants ou verront, à défaut, une baisse significative du nombre de places disponibles.

Pour éviter un surcoût élevé et limiter le risque d’un retour massif à la voiture “solo”, Ecov propose aux collectivités et aux opérateurs de transport une évaluation gratuite de la faisabilité de renforcer une ligne de transport public existante – bus, car ou train – avec un service de covoiturage dynamique, dans la limite de l’évaluation de 10 lignes par acteur. 

Ce premier diagnostic permettra d’identifier les lignes à potentiel pourr un tel service, de déterminer le type de service adapté au besoin et la possibilité d’utiliser les arrêts de transports en commun existants comme points de rencontre entre passagers et conducteurs.Sur les lignes pertinentes, Ecov apportera des solutions de covoiturage légères et réversibles, à montée en charge rapide : mobilier urbain amovible, application mobile, parcours SMS et assistance téléphonique pour accompagner les usagers. Les premières lignes pourront être déployées à partir septembre 2020.

Une réponse à court-terme pertinente pour le long-terme

En complément d’autres solutions de mobilité, notamment le vélo pour les distances plus réduites, les lignes déployées activeront la solidarité entre usagers pour maintenir le nombre de places disponibles et limiter le recours à l’autosolisme.

Ces expérimentations, particulièrement utiles pendant la période de distanciation sociale dans les transports, permettront également aux collectivités d’intégrer cette solution de mobilité durable dans leur réflexion sur le long-terme. 

En effet, le covoiturage quotidien constitue une solution complémentaire aux transports en commun, comme le démontre le service Lane au sud-est du bassin lyonnais : situées en parallèle de la ligne de TER Bourgoin-Jallieu – Lyon, ces lignes de covoiturage permettent à des milliers d’usagers qui ne prennent pas les transports en commun de bénéficier d’une alternative flexible à la voiture individuelle.

Distribution de kits de prévention aux arrêts de covoiturage

Suite à des consultations menées auprès de ses usagers et des pouvoirs publics, les services d’Ecov rouvriront à partir du 18 mai. 

Des kits de prévention seront distribués, à prix coûtant, aux conducteurs et aux passagers sur les arrêts des lignes de covoiturage existantes.

Cette distribution permettra un lien direct avec les usagers et sera l’occasion de les accompagner dans la mise en œuvre des précautions sanitaires à appliquer pendant le trajet covoituré.

Crédit Photo La Manche Libre

Les kits incluent deux masques de protection réutilisables, un tube de gel hydroalcoolique, un spray désinfectant, tous fabriqués en France. A ces éléments s’ajoute une note présentant les consignes nécessaires à une pratique sanitaire sécurisante du covoiturage.

Vous souhaitez discuter de ce projet avec notre équipe ?
Une adresse mail : monprojet@ecov.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s