Dans le monde fabuleux de l’écosystème des start-ups, il y a des mantras. L’un d’entre eux, le plus fameux est : “get out of the building” de Steve Blank, fameux entrepreneur californien. L’autre est : “ponds ton POC” (proof of concept).

Arnaud a 29 ans, moi 28.

On a tous les deux déjà entamé nos “carrières”, dans des secteurs classiques (conseil et administration respectivement). On s’est rencontrés avec la volonté aux tripes de changer le monde pour qu’il soit plus durable. Pour que nos efforts professionnels participent à sauver le climat, et tout ce qui va avec (économie, social, environnement en général). Nous y reviendrons sûrement dans un post ultérieur.

Voilà plus d’un an que nous collaborons. Chacun a d’autres activités : Arnaud travaille sur un projet entrepreneurial pour mettre l’impression 3D au service de la réparation des objets du quotidien (cafetières, aspirateurs …) et donc de la lutte contre l’obsolescence programmée. Pour ma part, je travaille au Ministère du développement durable (je vous passe son vrai nom de l’époque). Alors nos travaux conjoints, c’est soir et week-end principalement.

Après de nombreuses heures à explorer ce qui se faisait dans le covoiturage local, à lire des études, à parler autours de nous, à prendre des rendez-vous, nous sortons de notre bâtiment (enfin de chez nous, car évidemment, pas de locaux à l’époque).


Nous en sommes convaincus : le covoiturage local ne se développera pas avec simplement un site web ou une application mobile, comme le covoiturage longue distance a pu le faire avec Blablacar. Les contraintes sont différentes. Les usages aussi. Et chaque semaine ou presque, une nouvelle application de covoiturage local est annoncée. Aucun intérêt à suivre cette piste.

Avec l’explosion de Blablacar, avec la pratique du stop, avec les aires de covoiturage qui se développent, notre conviction est claire : une majorité nette de conducteurs sont prêts à covoiturer, dès lors qu’il n’y a pas de contrainte. Alors à nous de jouer !

Il y a beaucoup à imaginer et à inventer en s’inspirant de l’existant : les aires de covoiturage, le stop, les transports collectifs, le vélo…

Nous explorons plusieurs pistes et nous confirmons le concept de “station de covoiturage” : à cheval entre le stop et l’arrêt de bus, l’objectif est de mettre en relation un passager avec un flux de conducteurs, instantanément. Faire comme le stop, mais en mieux : en mode covoiturage, avec un aléa maîtrisé pour offrir un service digne d’un transport collectif (paiement, sécurité etc.).


S’en suivent les premières questions : est-ce que les conducteurs sont prêts à participer ? Ont-ils envie de covoiturer sur ce mode ? On cherche des réponses.

Autour de nous, dans nos discussions informelles, les retours des conducteurs sont globalement positifs. Parfois interloqués, souvent très enthousiaste à l’idée. Nous avons une étude, réalisée par un groupement scientifique, qui nous semble corroborer largement notre conviction sur l’engagement des conducteurs.

citation.jpg


Le juge de paix sera le terrain, avec un “POC” (proof of concept). Alors on y va et on se décide.

Avec l’aide de Fabien (qui sera notre premier dev ensuite), Arnaud bricole des Panneaux lumineux de basse qualité achetés dans un magasin chinois à Aubervilliers (où nous avons nos locaux désormais). On achète deux panneaux de basket chez Décathlon, pour n’en garder que le mât et son pied lesté à l’eau. Une affiche “covoiturage” imprimée et collée sur un panneau … Ce sont les premiers tests !

IMG_2386
Les premiers essais – février 2015.

Une bande de potes et de personnes intéressées, et on y va !

Thomas Matagne.


La suite ici 😉

Une réflexion sur “Episode 3 : Aux origines d’ecov : “Get out of the building” et fais ton POC 1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s