Nouvelle ère de l’économie du partage : démonstration par les aires de covoiturage

L’économie du partage, en plein essor, est symbolisée par le succès du covoiturage,  Blablacar (l’une des premières « licornes » françaises). Pourtant, si ce succès est mérité, peut-on considérer que Blablacar est, seul, à l’origine de l’explosion du covoiturage ? En réalité, il y a, derrière le succès de plateformes internet, une demande sociale native. A l’ère du numérique, voici une preuve par l’absurde : c’est-à-dire une preuve par les infrastructures.

  • L’économie du partage

S’il était besoin de rappeler l’engouement pour le covoiturage, comme un exemple de l’économie du partage, on pourrait d’abord lister la multitude des initiatives numériques sur le covoiturage local. On pourrait rappeler les millions de membres de blablacar, ou encore d’airbnb et tout autre mastodonte de l’économie collaborative.

La question est : est-ce que ces solutions sont à l’origine de la demande ? ou bien sont-elles la conséquence d’une demande sociale pré-existante ? La fameuse question de l’œuf et de la poule. Il est certain que les plateformes de mise en relation facilitent sans précédent l’expression de l’offre et de la demande, et donc créent un nouveau besoin social.

  • Le partage dépasse internet

En réalité, plus que de le créer ce besoin social, n’en sont-elles pas un révélateur ? L’analyse des infrastructures offre une démonstration par l’absurde particulièrement intéressante. L’ADEME a publié en septembre une étude dédiée au covoiturage de courte distance. Ou plus exactement une enquête auprès des utilisateurs des aires de covoiturage.

Ce que montre cette étude, effectuée dans 6 zones géographiques différentes en France, est que seulement 2 à 6 % des utilisateurs d’aires de covoiturage ont été mis en relation par un site internet de covoiturage. Autrement dit, l’immense majorité des utilisateurs covoiture en réalité avec son entourage, en particulier professionnel.

  • L’essor des aires de covoiturage

Or, il s’agit d’une pratique en pleine expansion : les aires de covoiturage se sont fortement développées depuis une décennie. S’il n’existe pas de recensement officiel ou exhaustif, on constate l’inauguration régulière de nouvelles aires, de manière hebdomadaire, un peu partout en France.

Il y a 10 ans, ces aires n’existaient pas. Historiquement, les aires de covoiturage ont même commencé à être créées à l’initiative des services des voiries des départements, lesquels constataient des pratiques de parking sauvage à des embranchements du réseau routier : leur motivation pour réaliser des aires de covoiturage était avant tout sécuritaire afin d’éviter les accidents de la route. C’est ensuite que les aires sont devenues, progressivement, une politique de mobilité avec, toujours, les départements comme moteurs.

  • L’économie du partage de demain : faire converger mondes numérique et physique

Les infrastructures qui peuvent paraître terriblement lourdes et lentes à changer, par contraste avec internet, sont pourtant est pourtant en train d’évoluer, avec les usages. Et ce, indépendamment d’internet. Les infrastructures évoluent d’abord pour suivre les nouvelles pratiques, puis ensuite pour les encourager. C’est donc que la mutation collective est plus profonde qu’une simple facilité technologique qu’est internet : le partage devient progressivement une norme tacite.

Pour continuer cette mutation et la généraliser, la prochaine étape est probablement de faire converger mondes numérique et physique, afin de fluidifier et simplifier les nouveaux usages. C’est ce qu’appelait à faire Julien de Labaca dans un excellent post récentEn matière de covoiturage, ecov s’y emploie tous les jours !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s